réponses à vos questions

pour voir tous nos articles cliquez sur :   "Vue d' ensemble"   ou "suivant"  en bas de page

Conseils naturels pour nettoyer vos artères

Les artères, les gros vaisseaux sanguins qui apportent le sang du cœur vers le reste du corps, peuvent se boucher à cause de plaques constituées de graisses, de cholestérol et d’autres substances. Ces plaques peuvent grossir et réduire la taille des artères avec le temps. Il en résulte un trouble appelé athérosclérose, c’est-à-dire un durcissement des artères. L’athérosclérose peut entrainer un certain nombre de troubles y compris une hypertension sanguine, des maladies coronaires (qui affectent les artères qui apportent le sang au cœur) et d’autres problèmes qui peuvent mettre votre vie en danger. Il existe des solutions naturelles efficaces que vous pouvez essayer pour éviter ce trouble

Nettoyer vos artères en 15 jours, avec cette méthode simple !

Commencez tout de suite, modifiez tout simplement quelques petites habitudes alimentaires pour décrasser vos artères. Optez pour 5 de ces “trucs” minimum quotidiennement et réduisez de 70% vos risques cardio-vasculaires ! Suivez le guide pour déboucher les artères en 15 jours.

  • Commencez la matinée par un jus de canneberge ou mieux encore, de raisin noir (100% bio).
  • Pour le petit déjeuner remplacez le café par du thé vert
  • Bannissez le sucre et les édulcorants (pires encore que le sucre) et remplacez-les par de la cannelle ou du miel.
  • Remplacez le sel par du poivre de Cayenne.
  • Remplacez la mayonnaise ou la vinaigrette de vos plats et sandwichs par des lamelles d’avocat.
  • Bannissez cacahuètes grillées, gâteau apéritifs et chips et remplacez-les avantageusement par des noix brutes ou des amandes.
  • Cuisinez quotidiennement à l’huile d’olive ou de coco.
  • Buvez beaucoup.
  • Faites un peu d’exercice (commencez par descendre une station de bus plus tôt par ex.)

L’ail, le citron et le gingembre sont très efficaces pour nettoyer et purifier les artères, chasser le cholestérol en excès et traiter les infections de toutes sortes.

Avec l’ail, le gingembre et le citron, il est tout à fait possible d’améliorer la santé globale. Ces trois ingrédients sont riches en vitamines, minéraux et principes actifs qui protègent notre santé.

Ils offrent de plus des avantages incroyables pour nettoyer le système cardiovasculaire, comme antibactérien et comme antibiotique.

Pour préparer un excellent remède Ail, citron, gingembre pour nettoyer les artères et réduire le cholestérol en excès : vous avez besoin :

  • 1 racine de gingembre bio de 4 cm,
  • 4 gousses d’ail bio,
  • 2 litres d’eau de source
  • 4 citrons bio (dont nous utiliserons la peau).

Préparation

  • Nettoyer et laver les ingrédients, éplucher l’ail, couper le citron en morceaux et mixer ces 2 éléments avec le gingembre jusqu’à obtenir une texture lisse.
  • Faire chauffer à feu vif et ajouter l’eau peu à peu.
  • Quand le mélange commence à bouillir retirer du feu et laisser refroidir avant de le stocker dans le réfrigérateur.

Secouez toujours ce précieux remède avant de le boire, une demi-heure avant le petit déjeuner et 3 heures avant le coucher.

 

http://360sante.com/index.php/2017/05/11/conseils-naturels-pour-nettoyer-vos-arteres/

Mélatonine :

Comment font les pilotes et hôtesses de l'air pour résister au jet-lag ?

C'est la question que peuvent se poser 12% des français qui, suivant un sondage INPES, souffrent d'insomnies.

Car, en effet, il est possible de réguler son sommeil et ses troubles grâce à un complément naturel efficace : la mélatonine.

 

La production de mélatonine est maximale à l'adolescence et diminue avec l'âge. Par conséquent, un apport en mélatonine permet d’améliorer la qualité du sommeil et de réguler l’horloge biologique.

La mélatonine régule naturellement le sommeil et ne présente aucun des effets indésirables d’un somnifère classique.

La mélatonine apaise les tensions, détend les muscles, favorise un sommeil naturel et l’endormissement, augmente la récupération consécutive du sommeil et diminue les réveils nocturnes.

De plus, la mélatonine permet à l’organisme de s’adapter aux modifications de l’horloge biologique ce qui permet d’éviter le "jet-lag" chez les voyageurs.


Mélatonine : Informations détaillées

L'insomnie est un manque ou une diminution de la qualité du sommeil. C'est un trouble plutôt fréquent parmi la population qui peut avoir différentes causes (stress, facteurs pathologiques, rythme de vie...) et qui affecte de façon négative l'activité de l'individu en journée. Pour aider à réguler le cycle du sommeil et favoriser le repos, la mélatonine est une alternative aux somnifères traditionnels.

La mélatonine est une hormone produite par la glande pinéale à partir du tryptophane et sa régulation est effectuée par le cycle lumière-obscurité. Cette hormone possède différentes fonctions : elle intervient dans la régulation du rythme circadien et dans les processus de l'endormissement et du réveil, elle agit comme un neurotransmetteur et possède des propriétés antioxydantes et immunomodulatrices.

Le rôle principal de la mélatonine dans l'organisme est de réguler les cycles de la journée et de la nuit ou les rythmes veille-sommeil. L'obscurité fait que le corps produit plus de mélatonine et donne le signal au corps pour qu'il se prépare à dormir. Au contraire, la lumière diminue la production de mélatonine pour que le corps se prépare à être réveillé (1).

La mélatonine possède une fonction chronorégulatrice pour ajuster la phase de sommeil et resynchroniser l'horloge biologique (2) : des études réalisées pour rechercher l'effet de la mélatonine sur le sommeil et le rythme circadien ont démontré une relation évidente entre la mélatonine et les rythmes circadiens. Ainsi, la mélatonine aide les personnes présentant des troubles du rythme circadien à trouver le sommeil et peut être utilisée pour traiter l'insomnie liée au jet-lag et avec des travaux avec roulements (en 3x8 ) (3-4).

Outre l'effet sur les rythmes circadiens et sur le cycle du sommeil, la mélatonine possède une fonction immunomodulatrice et une fonction antioxydante. L'activité immunomodulatrice a été démontrée tant sur des modèles in vivo qu’in vitro, et semble agir sur la réponse innée et sur la réponse spécifique du système immunitaire (5). En ce qui concerne son activité antioxydante, la mélatonine stimule la synthèse d'enzymes anti oxydantes comme les super oxydes dismutases et le glutathion réductase et son utilisation a été proposée pour traiter des maladies neuro dégénératives (6-7).

 

Pour ma part, je prends de la MÉLATONINE (ANASTORE) depuis 12 ans , à raison d'une gélule de 1 mg, 1 heure avant le coucher. Sortant de 33 ans ½  de travail posté en 3x8…, j'ai immédiatement repris un bon rythme de sommeil.

Depuis, rien n'est venu altérer mon endormissement et mon réveil en pleine forme, excepté lors de  plusieurs autres aléas de la vie, lourds et stressants, après lesquels le bon sommeil est revenu assez rapidement...                        BB


BIBLIOGRAPHIE
1. Medline (http://www.nlm.nih.gov/medlineplus/spanish/)
2.https://www.aepap.org/biblioteca/guias/guia-de-practica-clinica-sobre-trastornos-del-sueno-en-la-infancia-y-adolescencia-en-atencion
3. Role of melatonin in the regulation of human circadian rhythms and sleep. Cajochen et al. (2003) J Neuroendocrinol 15(4): 432-7.
4. Therapeutic applications of melatonin. Kostoglou-Athanassiou (2013) Ther Adv Endocrinol Metab 4(1): 13-24.
5. Melatonin: buffering the immune system. Carrillo-Vico et al. (2013) Int J Mol Sci 14(4): 8638-83.
6. Melatonin antioxidative defense: therapeutical implications for aging and neurodegenerative processes. Pandi-Perumal et al. (2013) Neurotox Res 23(3): 267-300.
7. Melatonin redox activity. Its potential clinical applications in neurodegenerative disorders.
Miller et al. (2015) Curr Top Med Chem 15(2): 163-9.

8.ANASTORE  à      

 https://www.anastore.com/fr/articles/AM10_melatonine.php

 

https://www.google.fr/search?q=melatonine&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&ei=UL55WPbgNOTM8geTrrSgBQ

 

pour voir tous nos articles cliquez sur : "Vue d' ensemble"  en bas de page

La recrudescence de la gale

 

 

Le Dr Thierry Tiv vient de soutenir une thèse sur le vécu des patients atteints de gale. La maladie infectieuse revient en force,    et touche tous les milieux sociaux.  (E.R.)

 

La gale se manifeste essentiellement par des démangeaisons et des lésions cutanées de grattage

 

On estime qu'environ 300 millions de personnes sont concernées dans le monde.

Ce prurit est dû à une réaction allergique au sarcopte (famille des acariens), à ses œufs, à ses larves, et à ses déjections.  À peine prononcé, le mot suscite le dégoût et la peur. La maladie infectieuse semble d’un autre temps et a une connotation de misère sociale.

 

Thierry Tiv vient de soutenir, avec les félicitations du jury, sa thèse de médecine générale sur le vécu de patients atteints de gale. 

« Je me suis intéressé à la maladie en effectuant un remplacement dans un cabinet généraliste de Planoise, Planoise est l'un des quartiers de Besançon qui font partie du canton de Besançon-Planoise, dans le Doubs.

Il y a une recrudescence de la maladie en France mais on n‘a pas de chiffres précis car elle n’est pas "à déclaration obligatoire", cependant l’Institut de veille sanitaire a noté une nette augmentation des traitements ».

En fait, le jeune médecin a contacté une douzaine de patients atteints de gale, et déjà suivis par des médecins généralistes.

 

La gale ne se transmet pas par une simple poignée de main mais par contacts prolongés : peau contre peau.

 

Le Dr Tiv indique : « Ce n’est pas une maladie grave, mais ses complications peuvent l’être. La transmission est très rapide. Il faut consulter immédiatement.

 

L’éradication d’une gale, en plus du traitement médical, passe par le traitement des vêtements, du linge et de la literie.

 

Précision du Dr Tiv : « Tout ce qui n’est pas lavable peut être enfermé dans un sac étanche (sac plastique fermé hermétiquement). Privés de leur alimentation par la peau, les sarcoptes responsables meurent en trois jours ».

 

 

sources  : https://www.google.fr/search?q=gale&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&ei=eJ9TWLXGOJHN8gelkLC4Dg   https://fr.wikipedia.org/wiki/Gale http://www.ameli-sante.fr/gale/symptomes-diagnostic-et-evolution-de-la-gale.html http://c.estrepublicain.fr/edition-de-besancon/2016/12/16/la-recrudescence-de-la-gale  http://dermato-info.fr/article/La_gale

 

 

 

 

pour voir tous nos articles cliquez sur : "Vue d' ensemble"  en bas de page

Pour ou contre le café ?

Le pour en 7 points

 

1. Le café est antioxydant

Les grains de café sont riches en antioxydants, et plus particulièrement en acide chlorogénique et en mélanoïdines. Des chercheurs ont prouvé qu’une tasse de café contenait plus d’antioxydants qu’une même quantité de jus de raisin, de bleuet, de framboise ou d’orange. De plus, une étude suédoise a démontré que le café contiendrait plus de composés phénoliques que le thé et le cacao, deux sources élevées et bien connues de composés phénoliques.

Le lait et/ou la crème ajoutés nuisent à l’absorption des antioxydants ?

Une étude récente parue dans The Journal of Nutrition a montré qu’ajouter du lait ou de la crème dans le café ne nuisait pas à l’absorption des antioxydants, mais qu’il était par contre préférable de ne pas ajouter de sucre au café car il retarderait l’absorption de ses antioxydants.

 

2. Prévention du Parkinson

Les études sont de plus en plus nombreuses à révéler que la consommation régulière de café pourrait potentiellement réduire le risque de maladie de Parkinson.

 

3. Réduction des dommages au foie

Le café protégerait contre la cirrhose alcoolique, de même que le fait de boire trois tasses de café et plus par jour, réduirait potentiellement la progression de l’hépatite C chronique.

 

4. Pierres à la vésicule biliaire et aux reins

Par rapport aux non-buveurs de café, les grands buveurs (4 tasses et plus par jour) auraient 25% de risques en moins d’avoir des pierres, également appelés calculs à la vésicule biliaire et aux reins. La consommation d’au moins une tasse de café par jour diminuerait de 10% les risques d’en contracter.

 

5. Réduction du risque de goutte

Les grands consommateurs de café (4 tasses et plus par jour) auraient 40% moins de risques de développer une goutte que les petits et moyens consommateurs (1 à 3 tasses de café par jour), qui eux verraient leurs risques tourner autour de 8%.

 

6. Performance au travail

La caféine est un stimulant. Plusieurs études ont souligné les effets bénéfiques de la caféine sur la vigilance et l’attention.

 

7. Maladie d’Alzheimer

Plusieurs études comparant les buveurs modérés de café (2 tasses par jour) aux consommateurs légers (1 tasse  par jour) ont trouvé que ceux qui boivent le plus de café au milieu de leur vie avaient significativement moins de risques de développer l’Alzheimer plus tard dans leur vie.

 

 

 

Sources :

1. Bente L Halvorsen, Monica H Carlsen, Katherine M Phillips, Siv K B?hn, Kari Holte, David R Jacobs, Jr and Rune Blomhoff. Content of redox-active compounds (ie, antioxidants) in products consumed in the United States.American Journal of Clinical Nutrition, Vol. 84, No 1, 95-135, July 2006

2. Saaksjarvi K, Knekt P, Rissanen H, Laaksonen MA, Reunanen A, Mannisto S. Prospective study of coffee consumption and risk of Parkinson’s disease. Eur J Clin Nutr. 2007 May 16.

3. Hu G, Bidel S, Jousilahti P, Antikainen R, Tuomilehto J. Coffee and tea consumption and the risk of Parkinson’s disease. Mov Disord. 2007 Aug 21.

4. Hernan MA, Takkouche B, Caaman~o-Isorna F, Gestal-Otero JJ. A meta-analysis of coffee drinking, cigarette smoking, and the risk of Parkinson’s disease. Ann Neurol. 2002 Sep;52(3):276-84.

5. Klatsky AL, Morton C, Udaltsova N, Friedman GD. Coffee, cirrhosis and transaminase enzymes. Arch Intern Med. 2006 Jun 12;166(11):1190-5.

6. Barranco Quintana JL, Allam MF, Serrano Del Castillo A, Ferna’ndez-Crehuet Navajas R. Alzheimer’s disease and coffee: a quantitative review. Neurol Res. 2007 Jan;29(1):91-5.

 

 

Le contre en 6 points

1. Hypertension
Le café provoque une hausse de la pression artérielle. Même si cette hausse est très modeste, les gens souffrant d’hypertension peuvent être plus fragiles à l’effet de la caféine sur le niveau de leur pression artérielle.

 

2. Ostéoporose
Une grande consommation de café (400 mg et plus par jour) peut augmenter l’excrétion urinaire de calcium et poser un risque d’ostéoporose, particulièrement chez les personnes dont l’apport en calcium est insuffisant.

3. Sommeil non réparateur
Un excès de caféine peut stimuler de façon importante le système nerveux central. Ce qui revient à dire que de grandes quantités de caféine produisent des effets négatifs sur l’endormissement et la qualité du sommeil. Par ailleurs, il existe une grande variabilité individuelle des effets de la caféine sur le sommeil. Il revient à chaque personne de s’observer, mais il est en général préférable de s’abstenir de prendre de la caféine entre 4 à 6 heures avant d’aller au lit.

4. Reflux gastro-œsophagien
Le café peut effectivement provoquer un reflux acide ou des brûlures d’estomac chez les personnes sensibles à ce genre de problèmes.

5. Grossesse
Durant la grossesse, il est préférable de se limiter à 1 ou 2 tasses de café par jour parce qu’il n’y a pas de preuves claires que ce soit totalement inoffensif pour le fœtus. Par ailleurs, les femmes qui ont vécu plusieurs fausses couches ou qui ont de la difficulté à tomber enceintes devraient éviter complètement le café.

6. Diminution de l’absorption du fer
Le café pris au moment des repas peut réduire l’absorption du fer de manière significative à cause de la présence de tanins dans le café. Les personnes souffrant d’anémie devraient prendre leur café (de même que leur thé), une heure avant ou deux heures après le repas.

 

Sources :
1. Hallstrom H, Wolk A, Glynn A, Michaelsson K. Coffee, tea and caffeine consumption in relation to osteoporotic fracture risk in a cohort of Swedish women. Osteoporos Int. 2006;17(7):1055-64. Epub 2006 May 4.

 

 

La controverse en 3 points

1. Prévention du diabète de type 2
L’effet protecteur du café sur le diabète de type 2 est controversé. Le café, qu’il soit décaféiné ou non, pourrait potentiellement protéger du diabète de type 2 chez les jeunes femmes et les femmes d’âge moyen grâce à l’acide chlorogénique, un antioxydant, et non à cause de la caféine, puisqu’on obtient le même effet avec le café décaféiné. Par ailleurs, une étude canadienne récente a démontré que la caféine prise plusieurs heures après un repas riche en gras saturés et une heure avant une boisson riche en glucides entraînerait une hausse plus importante du glucose sanguin qu’en l’absence de consommation de caféine. Avant de conclure à l’effet protecteur du café contre le diabète de type 2, il faudrait attendre des résultats d’études cliniques de plus grande envergure.

 

2. Risque plus élevé de maladies cardiovasculaires
Le café est un mélange complexe de composés qui peuvent avoir, soit des effets bénéfiques ou des effets négatifs sur le système cardiovasculaire. D’un côté, les diterpènes (qui augmenteraient d’ailleurs le taux de cholestérol), les cafestols et les kahweols présents dans le café non-filtré, ainsi que la caféine, augmentent le risque de maladies cardiovasculaires. Par ailleurs, les diterpènes sont retenus par le papier filtre, ce qui expliquerait pourquoi ce café ne semble pas poser de problème comparé au café bouilli ou au café turque dans lesquels ils sont dissous dans l’eau (le café bouilli est un café moulu grossièrement, dilué dans de l’eau et laissé au repos pendant environ 10 minutes, ce n’est pas un café instantané).

D’un autre côté, les recherches ont démontré un risque inférieur de maladies cardiovasculaires chez les consommateurs modérés de café, probablement en raison des antioxydants qu’il contient. Toutefois, la consommation de café est  associée à une augmentation du taux plasmatique d’homocystéine, qui constitue un facteur de risque de maladies cardiovasculaires.

La confusion est liée à deux études d’envergure qui sont arrivées à des conclusions différentes sur les effets du café sur les maladies cardiovasculaires. Une étude, parue en 2006 dans la revue Circulation, a montré que sur 128 000 hommes et femmes, il n’y avait aucune augmentation du risque de maladies cardiovasculaires en lien avec la consommation de café filtre, peu importe la quantité de café consommée. Une autre étude portant sur 4 000 buveurs de café, publiée en mars 2006 dans The Journal of the American Medical Association a fait ressortir que la consommation de deux tasses de café et plus par jour pouvait augmenter le risque de maladies cardiovasculaires chez des gens ayant une mutation génétique assez commune qui ralentit la dégradation de la caféine. Dans l’ensemble, la consommation de café ne semble pas poser de problème pour la santé cardio-vasculaire.

3. Arthrite rhumatoïde
Il semblerait que le café décaféiné augmente le risque de polyarthrite rhumatoïde. Il est possible que cela n’ait rien à voir avec l’absence de caféine, mais plutôt à la présence des solvants utilisés pour décaféiner le café.

Une autre étude a trouvé que les gens qui buvaient quatre tasses et plus de café par jour avaient deux fois plus de risque de développer l’arthrite rhumatoïde comparativement à ceux qui buvaient moins de café.

Un chercheur et ses collègues du National Public Health Institute à Helsinki (Finlande) ont scruté les données de 19 000 hommes et femmes en bonne santé ayant été suivis pendant 15 ans. Ils ont noté que les buveurs de café avaient un plus haut risque de développer une polyarthrite rhumatoïde. Par ailleurs, la plupart des gens observés dans l’étude buvaient du café bouilli, une pratique qui n’est plus commune aujourd’hui en Finlande. Selon ces chercheurs, il est possible que les composés nocifs du café soient annulés par la filtration du café.

Un mythe autour du café

La déshydratation
Le café n’est ni diurétique, ni déshydratant, dans les quantités auxquelles il est généralement consommé. Selon l’analyse de 8 études, les gens qui consommaient de 45 mg à 225 mg de caféine par jour (l’équivalent d’environ deux tasses de café) ne produisaient pas plus d’urine que ceux qui prenaient des boissons sans caféine. Ces mêmes résultats ont été observés dans 9 études sur 13, où les gens consommaient de 240 mg à 550 mg de caféine par jour (de deux à quatre tasses de café). Il semble que ce soit à plus de 575 mg par jour que la caféine commence à exercer un effet diurétique de façon significative. Selon l’expert Lawrence Armstrong de l’Université du Connecticut, les boissons caféinées contribuent à nos besoins en liquides, tout comme le fait l’eau pure.

En conclusion
Le point sensible concernant la consommation de café tourne autour de la quantité et de la qualité. Pour les consommateurs modérés de café (3 à 4 tasses par jour), il y a quelques légers risques et quelques possibles effets bénéfiques. Par ailleurs, les gens souffrant d’hypertension, de maladies cardiovasculaires, d’ostéoporose, les femmes qui désirent concevoir, les femmes enceintes, les enfants, les adolescents et les gens âgés peuvent être plus vulnérables aux effets indésirables du café. Il faut aussi absolument éviter de consommer du café bouilli. Et enfin, même s’il existe des effets négatifs au café, sachez que les buveurs réguliers de café ne sont pas plus à risque de mortalité que les abstinents.

Un article du très bon site : http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=pour-ou-contre-le-cafe

 

 

 pour voir tous nos articles cliquez sur : "Vue d' ensemble"  en bas de page

 

avec modèration !

 

La Directive 2002/46/CE donne une définition des compléments alimentaires en 5 points :

 

Denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal qui constituent une source concentrée de nutriments ou d'autres substances  ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés, commercialisés sous forme de doses, à savoir les formes de présentation telles que les gélules, les pastilles, les comprimés, les pilules et autres formes similaires, ainsi que les sachets de poudre, les ampoules de liquide, les flacons munis d'un compte-gouttes et les autres formes analogues de préparations liquides ou en poudre destinées à être prises en unités mesurées de faible quantité.

 

En France, cette directive a été transposée par le Décret d'application n°2006-352 du 20 mars 2006 (modifié par le Décret n°2011-329 du 25 mars 2011) relatif aux compléments alimentaires.

 

Ce décret prévoit une notification obligatoire à la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, Consommation et Répression des Fraudes) des compléments alimentaires préalablement à leur mise sur le marché, un étiquetage spécifique, des listes positives de plantes et d’autres substances utilisables dans les compléments alimentaires (certaines n’ont pas encore été publiées à l’heure actuelle) ainsi que les Doses Journalières Maximales pour les nutriments.

 

Utilisés dans un but d’amélioration générale de l’état de santé, les compléments alimentaires n'ont pas vocation à se substituer à une alimentation quotidienne équilibrée ou à un traitement médicamenteux.

 

Ils occupent toutefois une place croissante dans une politique générale de santé, encadrée par une législation vigilante, et toujours en phase avec les évolutions scientifiques.

 

Les compléments alimentaires ne sont pas dangereux pour la santé si les conseils d'utilisation sont respectés. Les doses conseillées sont des doses alimentaires donc équivalentes à celles apportées par une alimentation variée et équilibrée. Certains effets secondaires peuvent apparaître en cas de consommation abusive. Il est recommandé de toujours respecter la dose journalière conseillée.

 

Les compléments alimentaires sont étudiés pour apporter la dose journalière nécessaire et suffisante en vitamines et/ou minéraux. Il est donc inutile de les surdoser. Vous pouvez prendre 2 à 3 compléments alimentaires à la fois mais en veillant au fait qu'ils n'apportent pas les mêmes nutriments.

 

Compléments alimentaires  + médicaments ?

Il n'y a pas de risque à associer la prise de compléments alimentaires à certains médicaments car ils sont considérés comme des aliments. Il faut néanmoins veiller à respecter les éventuelles mises en garde figurant sur l'étiquetage et demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien en cas de doute.

 

Sources : http://videos.doctissimo.fr/nutrition/complements-alimentaires-et-probiotiques/A-qui-s-adressent-les-complements-alimentaires.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Compl%C3%A9ment_alimentaire

http://www.sante.gouv.fr/questions-reponses-sur-les-complements-alimentaires.html

http://www.anses.fr/fr/content/que-sont-les-compl%C3%A9ments-alimentaires

 

Commentaires

04.05 | 08:28

Saint Philippe et Saint Jacques
La Fête patronale à VAUX DEVANT DAMLOUP
http://www.vauxlapastorale.fr/242674019
Pourquoi l' EST RÉPUBLICAIN dans son BLOC NOTE..

...
03.07 | 21:44

Que de souvenirs dans le petit village de mon enfance !!!!!

...
16.03 | 20:07

Village au milieu de la forêt, superbe !!

...
17.11 | 12:08
SECURITE à VAUX a reçu 1